A propos…

Hello, je me suis dit que ça serait sympa d’expliquer pourquoi j’ai fait le compte Insta et le site « greeneelife » !

Pour celles.ceux qui ne me connaissent pas je suis étudiante en Architecture, après des détours dans différentes voies.

Et bien à mon sens le point de départ de beaucoup de changements dans ma vie, de ma façon de penser et de ce qui m’a amené à vouloir partager autour de ces sujets… Et bien c’est ma remise au sport (musculation) il y a quelques années. 💪

Le sport est en quelque sorte mon médicament. Pour tout vous dire, j’ai eu une méningite à 17 ans (donc il y a actuellement un peu plus de 11 ans) et elle a laissé quelques séquelles comme des maux de têtes H24 7J/7 (céphalées de tensions principalement). Les premières années furent compliquées pour gérer le quotidien avec la douleur. L’année de la méningite je faisais de la danse et j’ai totalement arrêté le sport (dont les cours du lycée) à la suite de malaises. J’avais perdu toute confiance en les capacités de mon corps, je m’alimentais mal et je n’arrivais pas à gérer les études avec de forts maux de têtes en continu. A force d’avoir gardé des séquelles dans la nuque, j’ai également développé une double névralgie cervico-brachiale qui s’est bien installée. Puis un syndrome de l’intestin irritable à la suite des nombreux gros traitements médicamenteux essayés les premières années… J’en voulais à la terre entière d’une telle injustice et je restais passive ! 🤯

Puis j’ai fini par accepter de vivre avec pour finir par surpasser le stade que je qualifierais de « mode survie » et je pense que le sport n’y est vraiment pas pour rien ! En janvier 2015 (et oui une bonne résolution !) je m’inscris à la salle de sport à la base pour suivre mon amoureux, mon premier coach 🥰 C’est à lui que je dois les premiers élans de motivation 😉. Ça a été le point de départ de reprise de contrôle sur mon corps et de batailles gagnées sur les douleurs. 

Au début il a fallu lutter contre les problèmes de santé, la douleur, la tête qui tourne, la fatigue… Et puis la persistance a fini par payer ! Maintenant c’est devenu une part intégrale de mon quotidien et ça m’a aidé à faire face à la douleur, à me sentir capable d’aller au-delà, de vivre « comme si elle n’était pas là ». Je ne dis pas que c’est tous les jours tout rose et qu’avec mon mal de tête on est devenu les meilleurs amis du monde, mais disons que j’arrive maintenant à ne plus le laisser décider de ma vie de manière générale.

Le sport a donc été le point de départ au retour « à la vie normale » malgré la douleur. J’ai aussi commencé à porter plus d’attention à mon mode de vie, à son impact sur ma santé et sur l’environnement. J’ai commencé à m’intéresser à une cuisine saine et a aimé cuisiner ! Puis j’ai appris que l’on pouvait être en bonne santé et sportif.ve sans consommer d’animaux, en rencontrant des végétarien.nes, en suivant Sissy Mua (je me suis dit « Ow j’aimerais atteindre ses résultats et elle n’a même pas besoin de protéines animales pour ça !) puis à me renseigner sur des athlètes de haut niveau végétaliens. Au fond, je pense que j’ai toujours vu l’incohérence de dire adorer les animaux et de m’en nourrir, mais j’ai grandi en pensant que c’était indispensable. Comme vous le savez peut-être j’ai à la maison un lapin et un chien comme colocataires. Ce n’est pas le premier pinpin à vivre chez moi et dès le premier j’ai refusé de manger ses congénères tout en sachant que c’était incohérent et subjectif (je ne connaissais pas encore ce qu’était le spécisme mais j’étais en plein dedans !) vis-à-vis des autres animaux. C’est pourquoi, dès que j’ai compris que je pouvais être en bonne santé et continuer à progresser sportivement tout en ne mangeant plus d’animaux, je suis devenue végétarienne en janvier 2017 (décidemment c’est le mois du changement ici 😁).  J’avais débuté par une sorte de « flexitarisme » (même si je n’aime pas trop ce terme…) fin 2016, les fêtes de fin d’années ont été le « surdosage » de trop ! 🌱

J’ai de plus en plus appris sur la nutrition en générale, sur l’alimentation saine végétale et je suis devenue progressivement vegan !  L’arrêt des produits laitiers a d’ailleurs été une révélation côté problèmes digestifs (bien qu’ils ne soient pas totalement réglés je ne vais pas vous mentir, mais les pires crises c’était après avoir consommé des produits laitiers animaux) et je n’ai jamais eu une aussi bonne « shape » et résultats sportifs que depuis que je suis vegan. J’ai aussi remarqué une forte régression de mes varices dû à une mauvaise circulation sanguine (terrain génétique) … Pour tout cela : Hasard ou non, je vous laisse vous faire votre propre avis ! 🤍

Ces questionnements sur le bien-être animal et sur ma santé m’ont aussi amené à remettre en question mon impact écologique au quotidien et j’ai à la suite de cela changé progressivement beaucoup de choses : plus d’essuie-tout jetable, des protections menstruelles lavables, des produits ménagers maisons, la seconde-main, des achats plus éco-responsables… ♻

Depuis début 2020, j’ai ressenti l’envie de partager davantage en créant un blog lié à mon compte Instagram où je partageais (mais pas encore de manière publique et régulière) déjà quelques plats vegan, mon parcours sportif et astuces écolo. Cette idée me trottait dans la tête depuis quelques temps et j’ai décidé de ne plus attendre pour me lancer ! J’ai envie de montrer à mon échelle (plus on sera nombreu.ses.x mieux ça sera !) que l’on peut manger végétale tout en étant en bonne santé (voir en meilleure santé !) et que l’on peut tou.te.s faire des changements dans nos modes de vie pour les rendre plus éthiques et durables tout en tirant une grande satisfaction.

Pour finir, ce partage à travers ce site, et son Instagram, c’est aussi à mes yeux une façon de contribuer à une entraide bienveillante pour une vie plus épanouie et en pleine conscience 

Merci d’avoir pris le temps de me lire, je vous souhaite une très belle journée 🌸

 

A propos…

Hello, je me suis dit que ça serait sympa d’expliquer pourquoi j’ai fait le compte Insta et le site « greeneelife » !

Pour celles.ceux qui ne me connaissent pas je suis étudiante en Architecture, après des détours dans différentes voies.

Et bien à mon sens le point de départ de beaucoup de changements dans ma vie, de ma façon de penser et de ce qui m’a amené à vouloir partager autour de ces sujets… Et bien c’est ma remise au sport (musculation) il y a quelques années. 💪

Le sport est en quelque sorte mon médicament. Pour tout vous dire, j’ai eu une méningite à 17 ans (donc il y a actuellement un peu plus de 11 ans) et elle a laissé quelques séquelles comme des maux de têtes H24 7J/7 (céphalées de tensions principalement). Les premières années furent compliquées pour gérer le quotidien avec la douleur. L’année de la méningite je faisais de la danse et j’ai totalement arrêté le sport (dont les cours du lycée) à la suite de malaises. J’avais perdu toute confiance en les capacités de mon corps, je m’alimentais mal et je n’arrivais pas à gérer les études avec de forts maux de têtes en continu. A force d’avoir gardé des séquelles dans la nuque, j’ai également développé une double névralgie cervico-brachiale qui s’est bien installée. Puis un syndrome de l’intestin irritable à la suite des nombreux gros traitements médicamenteux essayés les premières années… J’en voulais à la terre entière d’une telle injustice et je restais passive ! 🤯

Puis j’ai fini par accepter de vivre avec pour finir par surpasser le stade que je qualifierais de « mode survie » et je pense que le sport n’y est vraiment pas pour rien ! En janvier 2015 (et oui une bonne résolution !) je m’inscris à la salle de sport à la base pour suivre mon amoureux, mon premier coach 🥰 C’est à lui que je dois les premiers élans de motivation 😉. Ça a été le point de départ de reprise de contrôle sur mon corps et de batailles gagnées sur les douleurs. 

Au début il a fallu lutter contre les problèmes de santé, la douleur, la tête qui tourne, la fatigue… Et puis la persistance a fini par payer ! Maintenant c’est devenu une part intégrale de mon quotidien et ça m’a aidé à faire face à la douleur, à me sentir capable d’aller au-delà, de vivre « comme si elle n’était pas là ». Je ne dis pas que c’est tous les jours tout rose et qu’avec mon mal de tête on est devenu les meilleurs amis du monde, mais disons que j’arrive maintenant à ne plus le laisser décider de ma vie de manière générale.

Le sport a donc été le point de départ au retour « à la vie normale » malgré la douleur. J’ai aussi commencé à porter plus d’attention à mon mode de vie, à son impact sur ma santé et sur l’environnement. J’ai commencé à m’intéresser à une cuisine saine et a aimé cuisiner ! Puis j’ai appris que l’on pouvait être en bonne santé et sportif.ve sans consommer d’animaux, en rencontrant des végétarien.nes, en suivant Sissy Mua (je me suis dit « Ow j’aimerais atteindre ses résultats et elle n’a même pas besoin de protéines animales pour ça !) puis à me renseigner sur des athlètes de haut niveau végétaliens. Au fond, je pense que j’ai toujours vu l’incohérence de dire adorer les animaux et de m’en nourrir, mais j’ai grandi en pensant que c’était indispensable. Comme vous le savez peut-être j’ai à la maison un lapin et un chien comme colocataires. Ce n’est pas le premier pinpin à vivre chez moi et dès le premier j’ai refusé de manger ses congénères tout en sachant que c’était incohérent et subjectif (je ne connaissais pas encore ce qu’était le spécisme mais j’étais en plein dedans !) vis-à-vis des autres animaux. C’est pourquoi, dès que j’ai compris que je pouvais être en bonne santé et continuer à progresser sportivement tout en ne mangeant plus d’animaux, je suis devenue végétarienne en janvier 2017 (décidemment c’est le mois du changement ici 😁).  J’avais débuté par une sorte de « flexitarisme » (même si je n’aime pas trop ce terme…) fin 2016, les fêtes de fin d’années ont été le « surdosage » de trop ! 🌱

J’ai de plus en plus appris sur la nutrition en générale, sur l’alimentation saine végétale et je suis devenue progressivement vegan !  L’arrêt des produits laitiers a d’ailleurs été une révélation côté problèmes digestifs (bien qu’ils ne soient pas totalement réglés je ne vais pas vous mentir, mais les pires crises c’était après avoir consommé des produits laitiers animaux) et je n’ai jamais eu une aussi bonne « shape » et résultats sportifs que depuis que je suis vegan. J’ai aussi remarqué une forte régression de mes varices dû à une mauvaise circulation sanguine (terrain génétique) … Pour tout cela : Hasard ou non, je vous laisse vous faire votre propre avis ! 🤍

Ces questionnements sur le bien-être animal et sur ma santé m’ont aussi amené à remettre en question mon impact écologique au quotidien et j’ai à la suite de cela changé progressivement beaucoup de choses : plus d’essuie-tout jetable, des protections menstruelles lavables, des produits ménagers maisons, la seconde-main, des achats plus éco-responsables… ♻

Depuis début 2020, j’ai ressenti l’envie de partager davantage en créant un blog lié à mon compte Instagram où je partageais (mais pas encore de manière publique et régulière) déjà quelques plats vegan, mon parcours sportif et astuces écolo. Cette idée me trottait dans la tête depuis quelques temps et j’ai décidé de ne plus attendre pour me lancer ! J’ai envie de montrer à mon échelle (plus on sera nombreu.ses.x mieux ça sera !) que l’on peut manger végétale tout en étant en bonne santé (voir en meilleure santé !) et que l’on peut tou.te.s faire des changements dans nos modes de vie pour les rendre plus éthiques et durables tout en tirant une grande satisfaction.

Pour finir, ce partage à travers ce site, et son Instagram, c’est aussi à mes yeux une façon de contribuer à une entraide bienveillante pour une vie plus épanouie et en pleine conscience

Merci d’avoir pris le temps de me lire, je vous souhaite une très belle journée 🌸

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Instagram
Twitter